Défi jeunes auteurs 2017, publié chez NUM Éditeur.

eBOOK : 4,99 $ / 3,49 €

0
 
LIRE UN EXTRAIT :
DÉFI JEUNES AUTEURS 2017 - RÉSUMÉ
 
Le Défi jeunes auteurs de NUM Éditeur est un concours de nouvelles fantastiques destiné aux élèves du secondaire de partout au Québec. Pour cette troisième édition, des jeunes de six écoles ont pris la plume afin de partager une part de leur imaginaire. Le présent recueil propose une sélection des meilleurs textes qui, par leur style et leur originalité, se sont démarqués de la centaine de nouvelles soumises. Alors, soyez prêts à vivre une aventure littéraire unique en son genre ! Laissez-vous transporter par un souffle de magie et découvrez une nouvelle génération d’écrivains qui a su relever le plus beau des défis : nous faire rêver.
 
EXTRAIT
 

La sensation d’un voyage par portail n’avait rien de très agréable. C’était comme devenir de la gelée, perdre l’équilibre et arriver brus­que­ment sur la terre ferme. Il ne s’agissait pas du tout de l’atterrissage en douceur dont tout le monde rêvait. Sariel n’avait jamais apprécié le voyage par portail, peut-être parce qu’il n’en avait jamais fait assez pour comprendre com­ment tout fonctionnait, mais ça lui donnait mal au cœur de toute façon. Il supportait très mal être secoué dans tous les sens.  Il n’aimait déjà pas Bridgewell, alors lorsqu’il était arrivé avec un mal de cœur de l’enfer, ça n’avait rien donné de positif à sa première impression de la ville.

 

Il s’était assis sur les marches de sa nou­velle maison. C’était une rue tranquille, rem­plie de fleurs, d’arbres, d’arbustes. Il savait que s’il se levait, il allait vomir tout ce qu’il avait mangé dans la journée. Il prit son temps, de toute façon, les déménageurs avaient déjà placé ses boîtes un peu partout dans la maison, il ne lui resterait plus qu’à les déballer et les placer comme il le souhaitait. Quelques minutes passèrent avant que le jeune homme n’ose enfin se lever, vacillant légè­rement avant de reprendre contenance.  Il était près de trois heures de l’après-midi. Il lui fallait se rendre au bureau pour prendre sa toute nouvelle carte d’identité en tant que membre de la force de police spéciale. Sariel se remit sur ses pieds et avança courageu­sement jusqu’à la voiture qu’il possédait. Il inséra la clé dans l’ignition et se délecta du vrombissement qui sortit de son engin. Enfin une petite source de joie !

 

Le jeune homme prit tranquillement la route, suivant l’itinéraire que lui donnait son téléphone (beaucoup plus avancé que ceux qu’ils avaient à la cité d’Olis). Une chance pour lui qu’il avait lu le mode d'emploi du monde des humains, sans quoi il se serait fait avaler tout rond dans ce monde de folies. Il savait déjà de quoi avait l’air la maison qu’il avait louée, pas besoin d’y entrer. Une poignée de porte rouillée, tout comme l’était la serrure.  C’était une vieille maison des années 70. Peut-être même plus ancienne encore.  Il connaissait déjà par cœur l’intérieur de la maison et il n’y avait pas encore mis les pieds (...)

 

— Les clés du destin de Léa Hétu, secondaire V

 

AUTEURS

COLLÈGE DUROCHER SAINT-LAMBERT

Katherine Enderle

 

COLLÈGE SAINT-SACREMENT, TERREBONNE

Chloé Corbeil

Naomi Laflamme

Pascale Lafond

 

ÉCOLE ARMAND-CORBEIL, TERREBONNE

Jade Sévigny

 

ÉCOLE ROBERT-GRAVEL, MONTRÉAL

Juliette Bernèche

Mélodie Roy

 

ÉCOLE THÉRÈSE-MARTIN, JOLIETTE

Léa Hétu (2)

 

POLYVALENTE NICOLAS-GATINEAU, GATINEAU

Maude Rouleau-Ringuette

AUTRES DÉFIS :
Defi2019d_couvert72.jpg
AUSSI EN VENTE SUR :
 
BOUTIQUE NUM
EBOOK / PAPIER

© 2019 NUM Éditeur

  • White Instagram Icon
  • w-facebook
  • White YouTube Icon
  • w-twitter