Draconis Coda de Richard Goulet, publié chez NUM Éditeur.

eBOOK : 7,99 $ / 5,79 €

0
 
LIRE UN EXTRAIT :
DRACONIS CODA - RÉSUMÉ

Dans une contrée aussi lointaine que l’époque à laquelle se réfère ce récit, vivait un peuple jadis prospère. Le climat y était agréable et propice à l’agriculture, à l’élevage et au bon voisinage. Dans ce pays, la Philoponie, régnait un souverain bon pour son peuple, qui le lui rendait bien. Mais c’était au temps d’avant l’invasion de ces bêtes diaboliques que sont les dragons.

 

 

EXTRAIT

(...) Le matin du départ, la moitié de la population était venue faire ses adieux à l’autre moitié, qui elle, partait en guerre. Des chevaliers y avaient em­me­né leurs familles – épouses éplorées, fils qui auraient voulu partir avec eux, filles qui au­raient voulu que leurs soupirants restent – pour assister à l’événement. Il y avait bien sûr le cha­noine qui avait repris des couleurs et qui, à qui mieux mieux, goupillonnait la foule et encensait les troupiers, ou vice versa.

Izidor avait à sa droite son fils Zébald, seize ans, svelte, mais peu de chair après l’os, portant un plastron, décidément trop grand pour lui. Même s’il l’avait matelassé à l’intérieur, on avait l’impression que son corps servait de battant à une cloche. Il remplissait tant bien que mal cet espace avec l’impétuosité de sa jeunesse. Le prin­ce remarqua un groupe de jeunes filles dans la foule et en particulier une jolie frimousse qui sem­blait se moquer de son attirail en plaisantant et en gloussant avec ses amies, ce qui titilla son orgueil. Il se promit de rabattre le caquet à cette pré­tentieuse dès son retour. « Joli minois, quand même, apprécia-t-il. »

À la gauche d’Izidor se tenait Braculus, jeune ingénieur prometteur, mi-vingtaine, l’air mysté­rieux, érudit. Il apportait dans ses sacoches une documentation inédite sur la vie des dragons, ainsi que les plans et le mode d’emploi d’un piège-machine apte à les éliminer. Il transportait aussi un mystérieux grimoire dans une sacoche de sa selle.

Derrière, formée depuis toujours des mêmes cinq chevaliers et qui faisaient tous partie de son état-major, la garde royale suivait de près. S’y join­­drait son fils, une fois le défilé de départ ter­mi­né.

Suivait l’armée du roi, ou plutôt son ost, for­mé de plus d’une centaine de paysans, parfois armés de fourches ou de haches, mais le plus souvent de bâtons et d’une bonne dose d’illusions et de témérité. De toute façon, ce genre de mis­sion nécessitait moins de combattants que de main-d’œuvre.

Une dizaine de vieux chevaliers éreintés les accompagnaient et fermaient la marche pour protéger les arrières. Mais plus que tout, ils étaient là pour protéger les chariots de matériel et de victuailles. Il y avait bien dix chariots lour­dement remplis de barres de fer. Deux autres trans­portaient les outils et les forgerons, maître et ap­pren­tis, ainsi que le maître-charpentier. D’au­tres charriaient la bouffe, le cuistot et ses gâte-sau­ces. Le berger Tados fermait la marche avec le troupeau, un bouc, des brebis et des agneaux non seulement pour nourrir l’ost, mais aus­si pour ser­vir d’appâts à dragon.

L'AUTEUR
Richard Goulet

Né à Acton Vale en 1952, Richard Goulet est venu tardivement à l’écriture. Encouragé par ses proches, il écrit d’abord sur son enfance avant d'explorer le monde de la poésie. Au moment de sa retraite, il débute la rédaction d’un récit fantastique qui transporte  le lecteur dans un royaume envahi par des dragons et de mystérieux sorciers-dompteurs. Une histoire que son grand-père racontait à son père, et que l'auteur a entrepris de faire passer au patrimoine.

 

 

Draconis Coda

Format ePub et Kindle / 368 pages
Collection NUM FICTION
ISBN 978-2-924286-77-7

 

Numérique : 7,99 $ / 5,79 €

Papier : 16,99 $ / 11,99 €

 

AUSSI EN VENTE SUR :
ÉDITION PAPIER (EU) :
 
BOUTIQUE NUM
EBOOK / PAPIER

© 2019 NUM Éditeur

  • White Instagram Icon
  • w-facebook
  • White YouTube Icon
  • w-twitter