faviconnum300.png
0

Hui-neng

Selon la tradition, Hui-neng (638-713) est le sixième patriarche de l’école bouddhiste Zen et fondateur du courant dit du Sud de cette école. En réalité, Hui-neng, Cantonais quasi illettré, est le véritable fondateur du chan (zen, en japonais).  Encore jeune, il perd son père et, pour nourrir sa mère, devient ramasseur de bois mort. Un jour, au marché, entendant quelqu’un réciter le Sūtra du diamant, il en est si impressionné qu’il se rend auprès du maître Hongren, cinquième patriarche de la secte Dhyana. Ce dernier cherche d’abord à le décourager, en lui disant que les Cantonais n’ont pas « la nature de Bouddha ». Hui-neng répond que celle-ci n’a rien à voir avec les distinctions entre le Nord et le Sud. Hongren l’admet dans sa communauté, où il lui donne la place de pileur de riz. Lorsque le temps est venu de choisir son successeur, le maître demande à chacun de ses disciples de composer un poème où il exprime sa vision de l’illumination.

Malgré qu'il soit peu instruit, les vers que propose Hui-neng sont les plus pénétrants, et Hongren le choisit alors comme successeur, mais en secret pour éviter des remous. Hui-neng passe plusieurs années retiré dans un village de pêcheurs, pour ne commencer son enseignement qu’à l’âge de trente-huit ans. Il introduit la recherche de l’illumination par l’intuition subite, prenant une position antiritualiste, anti-intellectualisante et parfois franchement iconoclaste, de manière à faire saisir aux disciples la réalité la plus profonde. 

Genre : autobiographie

Niveau de difficulté : moyen

eBook : 4,99 $ / 3,49 €

Papier : 15,99 $ / 10,99 €

DISCOURS ET SERMONS

AUSSI EN VENTE SUR :
CAPSULE_zen2.png
capsule-pardela.png
capsule-voie.png
capsule-insta2.png
capsule-insta3.PNG

© 2019 NUM Éditeur

  • White Instagram Icon
  • w-facebook
  • White YouTube Icon
  • w-twitter